Cambium

Cambium:
Quoi, comment et qui?

Les matériaux utilisés, la mise en action, le duo derrière l’idée.

Les matières:

Le carton non-blanchi
Le carton utilisé pour confectionner les produits Cambium est non-blanchi, ce qui signifie qu’aucun additif chimique blanchissant n’a été introduit à la chaîne de production. L’utilisation de chlore lors de la fabrication du papier produit des dioxines. Dans de nombreuses études, les dioxines se sont révélées hautement toxiques pour les êtres vivants. Les dioxines ne se dégradent pas facilement en d’autres composés et persistent dans l’environnement pendant de nombreuses années.

Les dioxines s’accumulent dans les cellules adipeuses des animaux et des humains. De nombreuses études ont démontré des corrélations entre une exposition élevée aux dioxines sur le lieu de travail engendre un risque accru de cancer.

 

Le plastique végétal PLA
Le plastique végétal PLA est un polymère thermoplastique entièrement biodégradable, qui utilise des matières premières renouvelables. L’abréviation PLA vient du mot anglais Polylactic Acid, que l’on traduit en français par « Acide Polylactique ». Le PLA utilisé pour les produits Cambium est fait à base d’amidon de maïs.

Ce matériau est utilisé pour fabriquer des emballages, principalement dans l’alimentaire, en substitution des plastiques issus d’énergie fossile. Il est compatible avec un contact alimentaire et peut aisément prendre la forme qu’on veut bien lui donner.

 

Les matières:
Le compost et le recyclage:

Le compost et le recyclage:

Dans le cadre de la restauration, composter et recycler sont des moyens incontournables afin de réduire son impact écologique.

Bien qu’ils soient compostables, le papier et le carton propres devraient être recyclés, puisqu’il s’agit d’une méthode efficace qui évite la déforestation en éliminant l’introduction de matériaux neufs dans le cycle de production.

Si par contre un objet est imbibé de nourriture, il ne peut plus être recyclé et doit obligatoirement aller au compost.
N.B. : Les objets contaminés par la nourriture envoyés au recyclage, en plus de ne pas être recyclés, risquent de corrompre le reste des matières du bac de recyclage. Dans un tel cas, ils finiront ensemble dans un centre d’enfouissement.

 

Contenants multicouches (carton jumelé à du plastique végétal ou de pétrole)

Afin d’éviter que les liquides ne coulent ou n’imbibent le carton, plusieurs des contenants pour emporter ont les faces intérieures enduites de plastique de pétrole.

Attention, certains produits portent faussement le sigle “recyclable”. Bien que le plastique de pétrole et le carton soient initialement des matières recyclables, une fois ces deux matières jumelées, les contenants deviennent alors non-recyclables, puisque les deux matériaux sont indiscociables pour les centres de tri.

Les objets doublés avec du plastique végétal PLA doivent absolument être compostés et peuvent l’être même jumelés à du carton. Ils ne peuvent toutefois pas être recyclés puisqu’ils sont également multicouches.

 

Qu’en est-il de l’empreinte énergétique du compostage versus celle du recyclage?

Lorsque le compostage est de mise, il est intéressant de savoir que celui-ci a une empreinte énergétique négligeable comparée à celle du recyclage.

Compostable

et

écoresponsable


Marc-Antoine
Coulombe
Directeur du marketing

Après avoir obtenu un Bac en design de l’environnement à l’UQÀM, Marc-Antoine a tout de suite mis à profit ses aptitudes et son goût pour les affaires avec l’ouverture de divers établissements de restauration (café Oui mais non, bar Palco, bar Renard et bistro Tendresse).

Bien qu’il a toujours tenté de mettre en place des procédures environnementalement éthiques dans les établissements qu’il opère, l’incapacité à se procurer de la vaisselle à la fois esthétique et compostable a fait germer l’idée derrière Cambium.

Elie Anthony
Bekhazi
Directeur des opérations et des ventes

Ayant toujours eu un intérêt marqué pour les questions écologiques, Elie a complété un Bac en sciences environnementales. Il a ensuite acquis un D.E.S.S. en gestion et développement durable, puis d’une maîtrise en gestion de l’environnement. Fort de ces compétences, il a occupé le poste de coordination de projet pour l’ONG Environmental Foundation Ltd. et a pu tristement constater l’impact de la mauvaise gestion des déchets et du plastique.

De retour à Montréal, son ambition d’agir concrètement à contribuer à la cause environnementale l’a intuitivement mené à cofonder Cambium.

Emilie
Berthelet
Directrice des finances

Bachelière en administration des affaires et spécialisée en sciences comptables, Emilie a œuvré au début de sa carrière au sein d’une importante firme comptable. Comprenant qu’elle a plutôt une véritable passion pour l’immobilier et pour le service à la clientèle, elle décroche son permis de courtage immobilier résidentiel en 2010. Elle exerce depuis ce temps le métier de courtier immobilier, présentement chez la prestigieuse agence « Engel & Völkers » à Montréal. Bien que sa profession ne soit pas en lien avec les enjeux environnementaux, sa détermination à faire sa part sur le plan environnemental s’est naturellement alignée à la mission de Cambium, elle s’est donc jointe à l’équipe à l’automne 2019. Son rôle au sein de l’entreprise sera la gestion des finances de l’entreprise et le développement des affaires, fortes de ses nombreux contacts d’affaires.

Cambium

Questions ?

Plusieurs réponses se trouvent dans la F.A.Q. !

Une demande particulière?

Votre panier